Imbroglio Index du Forum
 
 
 
Imbroglio Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

  • □ Absences □
    N'oubliez pas de prévenir !
    □ Qui est là ? □
    Trouvez rapidement un partenaire de rp !
  • 28/07/10 : Rappel : Le système de points est toujours suspendu.
  • 04/03/10 : FAQ mise à jour.
    Vous pouvez désormais proposer des rôles à jouer.
  • 08/02/10 : Ouverture du forum !
    Place aux fiches, place aux posts et au RP, amusez vous bien !
    Et bienvenue aux nouveaux venus.
  • "As-tu déja eu l’impression de sentir le temps s’écouler en te laissant en arrière ? Comme si le fleuve de la vie poursuivait sa course pendant que tu restes coincé dans un bras mort au milieu des poissons crevés et des vieux troncs moisis ?"

    Je te laisse le rôle du poisson crevé. Moi, je ferai le vieux tronc moisi.


    L'Assassin Royal, Robin Hobb.
  • □ Chronologie globale d'Estelam □
    N'oubliez pas de recenser vos rps !
    □ Aux dernières nouvelles... □
    Résumé des épisodes précédents...
  • 01/02/11 : Gloire à vos nouveaux dirigeants : Noctilys d'Aguerzaan, Messawa Dijrahwdja, et Samaël Ciel Di'Lucän s'emparent de la Cité pour deux lunes.
  • 15/02/10 : Rp lancé sur Imbroglio !
    N'hésitez pas à démarrer, au pire des pnjs vous sauveront...
  • 19/01/10 : Une tempete de neige menace la foret aux murmures !!!
    Ah non, fausse alerte.
  • My Oberon! what visions have I seen!
    Methought I was enamoured of an ass.

    A Midsummer Night's Dream, William Shakespeare.


Un arsenic douteux pour Dirigeant

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Imbroglio Index du Forum -> [En Jeu] La Cité -> Le Palais aux Rubis -> Appartements privés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pyreinth
Citadine
La Vénale
Scribe exploitée
Citadine <br/> <font color=#ffffff>La Vénale</font><br/><font color=#9900ff>Scribe exploitée</font>

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 115
Féminin
Age (personnage): 23 hivers
Peuple: Fée, Alfar
Mentalité: Traître/Vénale

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 22:44 (2011)    Sujet du message: Un arsenic douteux pour Dirigeant Répondre en citant

Premier règne de Noctilys d'Aguerzaan

Si le Renard pouvait se targuer de connaître les moindres recoins du palais aussi bien que le mécanisme de son arbalète chérie, on ne pouvait pas en dire autant de ce page. Oui, ce vermisseau... Euh pardon, ce gamin que vous voyez-là était bien un serviteur, ayant visiblement perdu son chemin. Et pourtant, lui ne vivait pas clandestinement ici !

Il hésitait, roulant des yeux anxieux vers les portes, les couloirs, ne se rappelant plus le plan et les directives données par l'intendant, peinant à reconnaître son chemin. On lui avait pourtant bien dit que c'était la dernière porte à droite... Sauf qu'il n'y en avait pas. A gauche, alors ? Le gamin tourna sur lui-même, indécis au point de créer de la houle dans la carafe contenant le vin frais, manquant de faire chavirer son plateau d'argent.

Pyreinth observa son petit manège en retenant un gloussement amusé durant quelques minutes puis soupira, lasse. Depuis son recoin d'ombre, perchée qu'elle était sur une haute fenêtre, elle pouvait tout voir. L'Alfar avait une mission, finis de jouer ! Et puis, elle commençait à avoir mal aux jambes à force de rester recroquevillée dans l'encoignure. Il fallait qu'elle déplie sans tarder ses articulations ou l'arthrose serait son prochain fléau. Elle se préparait à tomber sur le page pour l'assommer et tout faire elle-même quand ce dernier sembla se reconnecter à sa mémoire défaillante et prendre la bonne direction. La jeune femme avait tout calculé, pour faire d'une pierre deux coups. Le vin commandé irait chez ce Di'Lucän, conformément aux ordres secrets de Messawa, dont la prochaine destination serait le sommeil du juste... La mort, en moins poétique. Avec un peu de chance - et si les rumeurs des cuisines ne l'avaient pas trompée, un autre page allait passer et se diriger tout droit vers les appartements de ce cher orfèvre. Placée au carrefour, Pyreinth n'avait qu'à entendre leur passage et faire délicatement tomber une goutte de poison - acheté à un gobelin ivre mort, enfin plus ivre que mort d'ailleurs - dans la carafe de cristal. Pour Noctilys, ce n'était pas prévu mais elle était sûre que cela arrangerait Messawa et elle-même ne s'en porterait pas plus mal !

° Et d'un ! °

Un sourire carnassier étira ses lèvres voluptueuses. Elle releva la tête et inspira un bon coup, pour détendre ses msucles engourdis. Quant elle baissa de nouveau la tête, quelques instants plus tard, un page passait dans la direction opposée, vers les appartements de l'androgyne dont la garde prétendait qu'il avait incendié la grande salle. Il ne marchait pas d'un bon pas, elle n'eut aucun mal à viser soigneusement à nouveau et la goutte venimeuse tomba sans clapotis dans le vin.

° Et de deux ! °

Pyreinth aurait aimé savourer pleinement sa victoire mais elle avait à faire. Elle se prépara à sauter agilement au sol pour regagner par un passage secret les appartements privés de son protecteur. Hélas, elle succomba et grimpa souplement sur une corniche au dehors, tâchant de se mouvoir le plus silencieusement possible, allant jusqu'à battre un peu des ailes, se faufilant au nez et à la barbe de la garde vers la fenêtre du salon du premier Dirigeant. Elle se glissa entre les deux battants de la fenêtre et s'envola aussitôt pour s'accrocher au lustre. Celui-ci tinta furieusement mais la chaîne qui le retenait au plafond était solide... Avait l'air solide. Lorsque les balancements cessèrent, Samaël Di'Lucän entra dans son salon. Le plateau d'argent avec son verre et la carafe de vin empoisonné posé sur la table basse en bois précieux. La Fée pouvait tout voir, félin furtif, rongé de curiosité morbide. L'empoisonnement ne faisait pas parti de ses méthodes habituelles, c'était la première fois qu'elle expérimentait.

Elle s'inquiéta soudain de savoir si l'arsenic étai fiable, si le page qui avait déposé le plateau avait bien fait la même chose chez d'Aguerzaan, si le lustre serait assez solide... Mais c'était trop tard.
_________________
" Prenez-moi pour l'instrument que vous voudrez,
vous pourrez bien me froisser,
mais vous ne saurez jamais jouer de moi. "

Hamlet, Shakespeare
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Avr - 22:44 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Imbroglio Index du Forum -> [En Jeu] La Cité -> Le Palais aux Rubis -> Appartements privés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com